Le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, 18 février 2016

Pour contacter la FSUCMF

L'adresse courriel de l'association est la suivante :

fsucmf.mmm@gmail.com

L'adresse postale de l'association est la suivante :

34 La Burdais
44530 Guenrouet

vendredi, 29 mai 2015

Aujourd'hui, il tourne !

Depuis trois semaines, le Grand Moulin des Places (GMDP) à St Mars-du-Désert produit enfin du courant.

Je dis "enfin" car il y a cinq ans et demi, le chantier de restauration et de transformation de ce moulin en aérogénérateur d'électricité s'était arrêté sur un constat d'échec.
En effet, une grande entreprise, mondialement connue, choisie par le propriétaire du GMDP pour réaliser les travaux de transformation, avait voulu imposer sa propre technique, sans tenir compte de l'expérience acquise sur le Moulin de la Fée, et avait même réussi à évincer Michel Mortier de l'affaire.
Au final, le moulin ne fonctionna jamais.
Tout cela, jusqu'à présent, dans le souci de rester diplomate et de ne pas nuire aux intérêts de Michel Mortier, il m'était impossible de le dire et de l'écrire.

Le propriétaire du GMDP a finalement rappelé Michel à la rescousse à la fin de l'automne 2014, pour lui demander d'accepter de conseiller les deux multinationales - la seconde étant mandatée depuis plus d'un an par la première évoquée plus haut.
Le résultat ne s'est pas fait attendre ! Désormais aérogénérateur automatique d'électricité, le Grand Moulin des Places fonctionne et participe à la production d'électricité renouvelable en France.

Le concept Moulin de la Fée développé par Michel Mortier est au point. Il ne faut plus en douter.

D'autres moulins peuvent et vont, rapidement - il faut l'espérer, bénéficier de la technologie inventée par Michel.

samedi, 28 mars 2015

Un bien intéressant exposé

Le 25 février dernier, à l'invitation de l'AMLA* et devant un parterre d'une petite quarantaine de personnes, Michel Mortier a pu présenter son concept de moulin aérogénérateur automatique d'électricité.

L'exposé a eu lieu dans une salle municipale de la Commune de Vigneux-de-Bretagne.
Après la projection d'un film relatant l'aventure du Moulin de la Fée, Michel a parlé de son espoir de voir des moulins à vent retourner afin de produire de l'électricité, puis il nous a raconté dans les grandes lignes toutes les difficultés qu'il avait eu à surmonter afin d'arriver à mettre au point son concept.
Il lui a fallu en effet se battre contre l'administration, des difficultés financières et les conséquences de quelques revers techniques ou humains découlant de certains choix faits tout au long de la mise au point, qui a duré dix ans, sur le prototype Moulin de la Fée. Mais finalement, l'aventure s'est avérée un succès car, après quatre évolutions successives du prototype, le concept Moulin de la Fée, ou procédé MMM (Moulin Michel Mortier), est au point.

En tout cas, fort de son expérience, Michel n'a pas marqué de dire combien il est important d'être une équipe compétente plutôt que seul ou mal entouré lorsqu'on s'engage dans la restauration d'un moulin à vent, surtout quand il s'agit de lui faire produire du courant électrique ... grâce aux courants d'air !

Nous avons aussi appris lors de son exposé, que le Grand Moulin des Places, dont la restauration n'avait pas donnée les résultats attendus, parce qu'elle n'avait pas adoptée le concept de Michel Mortier, rentrait dans une nouvelle phase de travaux visant à lui assurer un fonctionnement satisfaisant.

La traditionnelle séance de questions à l'intervenant s'en est suivie. Des propriétaires de moulin, ou des membres d'associations, ont fait part de leurs expériences ou ont cherché à s'informer plus en détail sur l'aventure du Moulin de la Fée.
L'occasion a aussi été donnée à la FSUCMF de se présenter et de dire à toutes les personnes présentes qu'elle reste disponible pour aider toutes celles et tout ceux qui voudrait se lancer dans un projet de restauration à vocation de production électrique et que, bien entendu, elle est prête à accueil avec joie de nouveaux adhérents (Lire les statuts de la FSUCMF). En cela, que Monsieur le Président de l'AMLA soit vivement remercié.

Tout s'est terminé par un moment de rencontre et de débat autour d'un sympathique buffet.
Merci à Michel Mortier, à Nicole, et merci encore à l'AMLA.

(*)Amis des Moulins de Loire-Atlantique.

vendredi, 13 juin 2014

Assemblée générale de 2013

Compte-rendu de l'Assemblée Générale de la FSUCMF, qui s’est tenue le samedi 1er février 2014 à Guenrouët.

Ordre du jour :

1 - Bilan des actions de l'année écoulée ;
2 - Montant de la cotisation annuelle ;
3 - Bilan financier ;
4 - Organisation du fonctionnement de l'association ;
5 - Projets 2014

Étaient présents :

Nicole Lenain
Michel Mortier
Alain Gély
Rémi Valais

Excusé :

Jean-Pierre Souverville

1 - Bilan des actions de l'année écoulée

L'association a été créée le 4 mai 2012, officiellement enregistrée à la Préfecture de Loire Atlantique le 22 février 2013.
Depuis, de nombreuses rencontres ont eu lieu entre les membres du groupe, particulièrement entre Alain et Michel, afin de développer la promotion du Concept Moulin de la Fée pour sa reproduction.
Jean-Pierre a mis en place une adresse mail ( fsucmf@yahoo.fr ) pour les contacts. Cette adresse est gérée par Alain, Michel et Jean-Pierre ayant aussi le mot de passe de cette messagerie.
Le blog de la FSUCMF est créé mais il ne reçoit pas visite, sinon celles de robots « spameurs ». Son référencement par les moteurs de recherches n’est pas excellent ; il faut l’améliorer en essayant, nous-mêmes, plusieurs fois par semaine durant un mois environ, de faire des requêtes sur les différents moteurs de recherches.
Le site du Moulin de la Fée est bien clair et intuitif, mais il manque également de référencement et il ne génère que très peu de contacts auprès de Michel, contrairement au site ancien. De plus, Alain et sa sœur Marie-Claude n’ont pas réactualisé certaines des pages de ce site.
Rémi et un de ses fils ont créé bénévolement, nous les remercions, un logo pour la communication de l'association, logo qui figure en haut à gauche de l’encart publicitaire ci-dessous.
En 2013, un encart publicitaire de la FSUCMF figure sur une brochure de l’AMLA (Association des Moulins de Loire-Atlantique) imprimée à 10000 exemplaires et diffusée sur tout le département de Loire-Atlantique.
Rémi et son fils ont aussi réalisé, bénévolement encore, un logo pour le procédé MMM.

Enfin, l'association a rédigé sous la direction de Michel les rapports des deux premières études de projets de moulins aérogénérateurs.
Pour la commune de Bussus-Bussuel (80), une étude de faisabilité complète a été fournie par Michel, très efficacement secondé par Jean-Pierre. Elle présente une évaluation du montant du projet. À cette occasion, Michel a mis sur pied un groupement d’entreprises prêt à officier pour réaliser le premier projet de moulin aérogénérateur qui démarrerait. La commune de Bussus-Bussuel a été très satisfaite.
Pour la commune de Puits d'Ardanne (86), Michel a réalisé une étude d'avant projet, qui sera peut-être complétée ultérieurement afin d’aboutir à une étude de faisabilité.

2 - Montant de la cotisation annuelle

Après délibération, le montant de la cotisation annuelle est fixé à 10€. Néanmoins, l’association n’ayant pour l’instant aucun frais et aucun membre outre les 5 membres cités en début de ce compte-rendu, il est décidé de remettre à plus tard le paiement de cotisation. En attendant, Alain prendra en charge les éventuels frais de secrétariat ou de reproduction.

3 - Bilan financier

Pas d'entrée ni de sortie d’argent pour le moment, donc pas besoin de compte bancaire qui génèrerait des frais inutiles. Notons que la facture de déclaration en préfecture a été prise en charge par Michel.

4 - Organisation du fonctionnement de l'association

Rien noté de spécial, sinon qu'il faudrait qu'on se rencontre régulièrement si on veut créer une cohésion du groupe.

5 - Projets 2014

La première chose à faire par Michel, avec son accord, c'est de répertorier tous ses contacts dans un fichier Excel afin d'uniformiser et faciliter sa prospection et son suivi. Rémi va envoyer un fichier type par mail.

La création d'un dossier de presse sera nécessaire pour la prospection. Il sera disponible en téléchargement au format Pdf sur le blog. Alain s'occupe de voir avec Stéphane (l’ami d’Alain qui gère la mise en forme du blog de la FSUCMF) afin de faire les mises à jour et modifications jugées nécessaires et détaillées ensembles lors de notre visite conjointe sur ce blog : Nouveau bandeau utilisant le logo de l’association, publication régulière d’articles, lien vers le site du Moulin de la Fée.

Alain pourrait être invité à une émission de radio locale nantaise par Simon, ce dernier étant intéressé par une adhésion à l’association. Nous aurions ainsi l’occasion de parler de la FSUCMF sur une antenne radio ainsi que du procédé MMM.

Rémi suggère une idée de projet - « 50 moulins en Loire Atlantique » - à mettre en place sur 5 ans, sur ce département, en faisant jouer ses relations. Michel a donné son accord de principe sachant qu’il continue en parallèle ses projets initiaux personnels. À développer, à suivre ...

Nous devons penser à élargir les membres actifs de l'association. Il faudrait une personne référente sur le sujet du juridique ; ce pourrait être le rôle de Simon qui a fait ses études à Sciences Po. Stéphane et Marie-Claude s'occupent déjà de l'informatique. La transmission du savoir de Michel est essentielle pour la pérennité du Concept Moulin de la Fée. L'idéal serait d'avoir deux personnes de l’association en formation auprès de Michel ; deux personnes de pointe maitrisant les 5 points importants du Concept Moulin de la Fée, à savoir : la mécanique, l’hydraulique, l’électricité, l’automatisme-asservissement et l’électronique-informatique. Nous pensons que des rencontres se feront naturellement au fil de la vie de l’association et de l'avancement des projets de Michel. Dès lors il ne faudra pas manquer l’occasion de proposer aux personnes rencontrées d’adhérer à l’association.

Alain et Marie-Claude doivent le plus rapidement possible mettre à jour le site du Moulin de la Fée.

Prochaine assemblée générale en février ou mars 2015.

Le Président, le Secrétaire, la Trésorière.

jeudi, 19 septembre 2013

La FSUCMF se structure

Que c'est long de lancer le fonctionnement d'une association dont les membres sont tous bénévoles !

Mais bon ! Petit à petit, les choses avancent. Nous allons lancer, dans les semaines qui viennent, une grande volée de mails à destination de toutes les personnes et associations qui avaient laissées leurs coordonnées à Michel Mortier pendant qu'il s'employait, dans les années 2002-2012, à concevoir et mettre au point le "Concept Moulin de la Fée".
Il s'agit d'informer que la FSUCMF est née, et qu'elle est désormais en mesure de renseigner et guider les propriétaires de moulin à vent qui voudraient voir leur moulin produire de l'électricité automatiquement, c'est-à-dire sans intervention humaine, en utilisant le "Concept Moulin de la Fée".

Dans le cas d'un projet de transformation d'un moulin en aérogénérateur d'électricité automatique, la FSUCMF pourra ainsi organiser une étude de faisabilité et mettre en relation les propriétaires et Michel Mortier à cette fin. La fédération aidera alors ce dernier dans son travail d'ingénierie innovante et pleine d'avenir.

Et pour se renforcer, la Fédération des Symphatisants et Utilisateurs du Concept Moulin de la Fée recherche des volontaires ; dans toutes les régions, soit pour servir de relai, soit pour bénéficier - sous certaines conditions - d'une transmission de savoir sur le concept développé par Michel Mortier, soit pour aider à la vie de l'association ou bien, tout simplement, pour adhérer et porter loin, la bonne parole du "Concept Moulin de la Fée".

N'hésitez donc pas à nous contacter par mail à l'adresse suivante : fsucmf.mmm@gmail.com

samedi, 30 mars 2013

Pourquoi la FSUCMF

Depuis une quarantaine d’années, de nombreux moulins ont été sauvés de la ruine grâce à des passionnés de tous horizons. Le moulin de la Fée fait partie de ces moulins.
Mais son ancien propriétaire n’a pas seulement été un passionné acharné.
Il s’est aussi avéré un pionnier car entre 2000 et décembre 2011, date à laquelle le moulin fut vendu, il fit de ce moulin un prototype aérogénérateur d’électricité.

Extérieurement, rien ne distinguait le Moulin de la Fée d’un autre grand moulin tour de la Loire-Atlantique.
Intérieurement, par contre, le dernier étage abritait une salle des machines qui voyait les mécanismes anciens associés à des techniques ultra modernes, dont le système d’automatisation informatisé qui permettait un fonctionnement et une production électrique en totale autonomie.
Trait d’union entre le passé et le présent, cet ancien moulin à farine était devenu une éolienne connectée au réseau EDF.

Fin 2011, après sa vente, le Moulin de la fée devint une maison d’habitation et le prototype - toute la machinerie - dont la mise au point avait été achevée fut alors démantelé.
Aujourd’hui, il ne se visite plus.

Le concept mis au point sur ce moulin est reproductible.
Bon nombre de moulins voués à la ruine pourraient être réhabilités selon ce concept.
D’ailleurs, le rêve avoué de son inventeur est de voir ainsi restaurés au moins une centaine de moulins en France ; « un par département » dit-il.
C'est pour essayer d’atteindre cet objectif que la FSUCMF (Fédération des Sympathisants et Utilisateurs du Concept Moulin de la Fée) a été créée.

Contact pour tous renseignements sur l’Histoire du Moulin de la Fée :
Michel Mortier 06 87 45 54 65 - moulindelafee@gmail.com
Site Internet : www.moulindelafee.com

ou bien,

fsucmf.mmm@gmail.com

Les statuts de la FSUCMF

TITRE I - Objet et composition

Article premier – Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre « Fédération des Sympathisants et Utilisateurs du Concept Moulin de la Fée ».

Art. 2 – Cette association a pour but :
- de promouvoir le concept Moulin de la Fée, permettant l’automatisation des moulins à vent en vue de la production d’électricité ;
- d’encourager la sauvegarde du patrimoine molinologique délaissé ;
- de développer la production d’énergie « verte » grâce au patrimoine bâti ancien ;
- de faire revivre au moins une centaine de moulins grâce à l’utilisation du concept Moulin de la Fée ;
- de fédérer les organismes, personnes, associations, intéressés par le concept Moulin de la Fée ;
- de protéger et faire vivre le Concept Moulin de la Fée ;
- d’organiser la transmission du savoir nécessaire à la mise en œuvre du Concept Moulin de la Fée.

Art. 3 – Le siège social est fixé à GUENROUET 44530, au 34 La Burdais.

Art. 4 – L’association se compose d’un membre de droit en la personne de Michel Mortier, de membres d’honneur, de membres actifs, de membres adhérents et de membres donateurs.

Art. 5 – L’association est ouverte à tous les citoyens et toutes les citoyennes qui le désirent, ainsi qu’à toutes les associations qui le souhaitent.

Art. 6 – La qualité de membre se perd par démission, décès et radiation.

TITRE II – Administration et fonctionnement

Art. 7 – L’association est dirigée par un Bureau de trois membres élus pour deux ans par l’assemblée générale. Les membres sont rééligibles. En cas de vacance, le Bureau pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres. Il est procédé à leur remplacement définitif par la plus prochaine assemblée générale.

Art. 8 – Le Bureau se réunit tous les six mois sur convocation du Président. Les décisions sont prises à la majorité absolue.

Art. 9 – L’assemblée générale se réunit une fois par an. Elle comprend en principe tous les membres de l’association. Quinze jours au moins avant la date fixée, les membres de l’association sont convoqués par courriel par les soins du Secrétaire. L’ordre du jour est indiqué sur la convocation.

Art. 10 – Le Président assisté des membres du Bureau, préside l’assemblée et expose la situation morale de l’association. Le Trésorier rend compte de sa gestion. L’ordre du jour est indiqué sur la convocation. Ainsi, ne devront être traitées, lors de l’assemblée générale, que les questions soumises à l’ordre du jour. Le quorum est atteint avec la présence du quart des membres de l’association. La majorité absolue des votants est requise pour valider les délibérations de l’assemblée générale. Chaque membre peut disposer de cinq pouvoirs au maximum. Une association adhérente dispose d’une voix lors d’un vote. Les délibérations seront inscrites sur un registre spécial et signées du Président et du secrétaire. Ce registre devra être présenté sans déplacement sur toute réquisition du Préfet, à lui-même ou à son délégué.

Art. 11 – Le Président ou le Secrétaire est tenu de faire connaître dans les trois mois à la préfecture tous les changements survenus dans l’administration ou à la direction de l’association.

Art. 12 – Si besoin est, ou sur demande d’au moins un quart des membres de l’association, le Président peut convoquer par courriel une assemblée générale extraordinaire suivant les modalités prévues à l’article 10.

Art. 13 – Les ressources de l’association se composeront du produit des cotisations mais aussi de dons éventuels.

Art. 14 – Un règlement intérieur pourra être élaboré par le Bureau. Ce règlement sera destiné à fixer les divers points non prévus sur les statuts, notamment ceux qui ont trait à l’administration interne de l’association.

TITRE III – Dissolution

Art. 15 – La dissolution de l’association ne pourra être prononcée qu’en assemblée générale extraordinaire et par une majorité regroupant 75 % des associés présents ou représentés.

Art. 16 – En cas de dissolution, l’actif de la liquidation, s’il en existe, sera attribué à une œuvre de bienfaisance ou à une association à but similaire désignée par l’assemblée générale.

                                                                             À Nantes, le 4 mai 2012

Naissance

Une nouvelle Association est née dans le monde des moulins. Il s'agit de la Fédération des Sympathisants et Utilisateurs du Concept Moulin de la Fée

La FSUCMF a pour but de faire vivre l’aventure du moulin aérogénérateur d’électricité automatique initiée sur le prototype Moulin de la Fée.

Particulier ou collectivité, propriétaire d’un moulin à vent, si vous souhaitez vous lancer dans la restauration de votre patrimoine molinologique, vous pouvez le transformer en aérogénérateur d’électricité automatique et devenir ainsi producteur d’énergie renouvelable.
La FSUCMF peut vous aider à mener à bien votre projet.
Elle vous guidera vers les équipes et les entreprises capables de le réaliser au mieux sur le plan technique et administratif.

La FSUCMF vous aide à donner un futur énergétique aux ailes de votre moulin.

Contact : fsucmf.mmm@gmail.com